WCD2018 Brandmark French

Journée mondiale contre le cancer 4 février 2018

A l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, Mon Cancer du Poumon s’associe à World Cancer Day pour sensibiliser au cancer de toutes localisations et particulièrement pour faire évoluer les mentalités face au cancer du poumon.
Hélas trop souvent ont stigmatise le malade de ce type de cancer. La première question que l’on vous pose est “Tu fumes ?” ou “Tu fumes combien de cigarettes ?”, souvent sous entendu derrière “dans ce cas tu l’a bien cherché.”.

Journée mondiale contre le cancer 2018
Journée mondiale contre le cancer 4 février 2018 – Faisons évoluer les mentalités

D’autres causes que le tabac

Même si le tabac est la première cause du cancer du poumon, c’est loin d’être l’unique responsable de cette maladie. Les fumeurs et les non fumeurs inhalent bien d’autres choses tout aussi nocives que la fumée de cigarette. Le radon, gaz que beaucoup méconnaissent, la pollution atmosphérique que tout le monde respire et si présente aujourd’hui, l’environnement de travail avec l’amiante, les solvants et les peintures, etc.

Ma vie professionnelle

J’ai commencé ma vie professionnelle avec l’inhalation de poussières d’amiante dans le secteur de l’automobile. Ensuite j’ai travaillé dans des entrepôts frigorifiques et respiré (à l’époque sans protection respiratoire) une atmosphère froide (-26°) produite par l’azote liquide. J’ai ensuite passé la plus grande partie de ma vie professionnelle dans l’entreprise de peinture familiale et d’autres du même secteur. j’ai ensuite passé près d’une dizaine d’années en tant que conducteur/régleur (moulage) dans l’industrie du caoutchouc. Avec son lot de vapeur dégagées par les divers ingrédients que renferment les caoutchoucs vulcanisés lors du moulage. Les nuage de vapeurs des produits employés sur presse pour nettoyer les moules chauds. Pire, celui provoqué par la pulvérisation de bombes aérosols d’agent de démoulage, directement sur les moules (à 200°) après le nettoyage, alors même que sur l’étiquette de la bombe aérosol le fabricant interdis de pulvériser vers des sources de chaleur.

Et pourtant

Mal grès tout lorsque l’on apprend que j’ai eu un cancer du poumon, la première chose que l’on me demande c’est “tu fumais beaucoup ?”. Alors oui, je le désirais tellement ce cancer du poumon que j’ai fumé et comme le risque ne me semblait pas suffisant, je me suis exposé durant toute ma carrière professionnelle.
Et le nec plus ultra, c’est que j’ai aussi été consommateur de cannabis étant jeune.

Alors oui je le voulais, je l’ai eu et c’est bien mérité n’est-ce pas ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut