88 mois sans tabac

88 mois sans tabac

88 mois sans tabac

À l’occasion du mois de sensibilisation au cancer du poumon, je suis heureux de célébrer mes 88 mois sans tabac. Pour montrer mon soutiens à tous ceux qui tentent de stopper la cigarette, j’ai créé le petit montage graphique ci-dessus, que j’ajoute à la galerie Novembre Perle. Arrêter n’est vraiment pas une chose facile. Les cigarettiers ont bien travaillé dans le but de rendre leurs produits, totalement addictifs.

Je ne comprends pas

La dangerosité du tabac est connue depuis de longues années maintenant, alors je ne comprends pas. Tout le monde sait aujourd’hui que l’on meurt à cause du tabac, alors je ne comprends pas. Je suis tombé dedans à une époque où les cigarettiers cachaient la vérité et à grand renfort de pub, vous faisaient croire que c’était bien de fumer. Mais aujourd’hui, je ne comprends pas pourquoi l’on peut encore tomber dedans.
Qui se jetterais du haut d’un pont sans élastique, juste pour faire comme les copains ?
Mais alors quoi ?
Les ados d’aujourd’hui sont-ils encore plus bêtes que ceux d’hier ?

Les femmes pas plus intelligentes que les hommes

Que dire des femmes qui dans notre société, se sont mise à fumer bien après les hommes ? Aujourd’hui elles le paient, le nombre de cancer du poumon a augmenté en flèche pour elles. Pourtant ne disent-elles pas sur les réseaux sociaux être plus ceci ou moins cela par rapport aux hommes ?
Premièrement elles sont moins douillettes que les hommes. Deuxièmement elles sont plus réfléchies. Troisièmement…
Ah non, je crois que démonstration est faite. Elles sont tombées dedans comme moi et finalement, ce ne sont pas les adolescentes d’aujourd’hui qui vont me faire mentir. Elles aussi, fument comme des pompiers. Quand elles disent vouloir l’égalité homme/femme, ce ne sont pas des paroles en l’air.

Vous allez peut-être penser que je m’égare en opposant hommes et femmes, mais non. En fait je suis en colère de voir une situation qui était favorable pour les femmes évoluer à l’inverse. Je suis pour l’égalité de traitement entre hommes et femmes, mais dans ce cas les femmes perdent un avantage qu’elles avaient. C’est vraiment dommage.

Je soutiens ceux qui essaient d’arrêter

Comprendre la difficulté d’arrêter de fumer est facile pour moi car je suis passé par là. C’est si difficile que j’ai attendu la veille que l’on me retire un premier morceau de poumon. Par contre, je suis assez fier d’avoir réussi à stopper sans aucune aide. Cependant, même avec de l’aide vous serez fiers d’avoir réussi. Alors accrochez-vous, tenez bon, ne lâchez pas. Enfin sachez qu’il faut des années parfois avant de ne plus jamais avoir l’envie d’en griller une.

À ceux qui ne fume pas

Pour conclure, je dirais à ceux qui ne fument pas :

“Vous êtes les meilleurs sur ce sujet du tabac. Vous avez de la personnalité qui ne vous pousse pas à faire comme tout le monde. C’est intelligent ! Par contre n’oubliez pas que cela ne vaut que pour le tabac. En conséquence cela ne fait nullement de vous des surdoué.e.s. 😉 “

Dépistage cancer du poumon

Galerie Novembre Perle

Vidéos de l’OMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut

%d blogueurs aiment cette page :