Ixprim, 2 semaines H. S.

Le 20 juin dernier (2013), je voyais ma pneumologue après mon deuxième scanner de contrôle. Comme tout allait pour le mieux et ayant moi-même réduit ma dose journalière de SKENAN (morphine) à une gélule (10 mg) le matin, la pneumologue décide de remplacer cela par 2 comprimés toutes les 6 heures de IXPRIM.

Catastrophe !
Je me suis retrouvé dans un état pas possible. J’ai eu l’impression de me retrouver 4 mois en arrière.  Je somnolais toute la journée en position allongé. Ma tête tournait et me faisait mal, quand je réussissais ) à me lever, j’avais des pertes d’équilibre, je bavais en dormant la nuit quand je n’avais pas d’insomnie. Le plus dur, c’est que je n’arrivais plus à respirer correctement et le comble, c’est que cela n’atténuait pas vraiment la douleur. Bref, j’ai essayé pendant 5 jours tout en diminuant le dosage pour voir si cela arrêtait les effets indésirables, mais rien n’y faisait. Je suis donc revenu à ma petite gélule de SKENAN le matin, mais j’ai du attendre 7 jours après l’arrêt d’IXPRIM pour que tout soit rentré dans l’ordre.

A en juger par les deux liens ci-dessous, je ne suis pas le seul à avoir eu des soucies avec ce médicament.
Inquiétudes autour du Tramadol, un antidouleur (le Parisien)
http://www.meamedica.fr/douleurs-morphine/ixprim (voir les témoignages)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut