GARAC – CAP mécanicien automobile

Apprenti au GARAC

Il y a tout juste x années en septembre 1977, j’effectuais ma rentrée en première année au GARAC (Groupement d’Apprentissage de la Réparation de l’Automobile et du Cycle) pour passer un CAP de mécanicien auto. C’est pour ne pas perdre une année que je me suis retrouvé dans l’automobile. Contrairement à ce qui est noté sur l’avis d’orientation, je n’ai jamais eu de « motivation ancienne pour les métiers de l’automobile ».

Préférence pour la moto

En tant que fan de motocross, j’aurais préféré la mécanique moto. Hélas avec mes parents nous n’avons pas trouvé de concessionnaire dans la région qui recherchait un apprenti.

En fait même la mécanique moto n’était pas mon premier choix au conseil d’orientation. Assez fort en sport et aimant cela, j’ai dit que je voulais devenir professeur d’éducation physique. On m’a tout de suite répondu que je n’y parviendrais pas car mon niveau en français était trop faible. Il est vrai que cette matière n’a jamais été ma tasse de thé, mais j’ai tout de même eu du mal à avaler être recalé avant même avoir essayé.

Alerte amiante !

Comme je l’ai déjà dit, je ne tiens pas à minimiser le rôle du tabac dans mon cancer. Par contre je serais bien curieux de savoir à quel pourcentage l’amiante que j’ai respiré y a participé. J’ai trouvé cette « Alerte : Danger lié à l’amiante dans le cadre de la réparation de freins de véhicules » du ministère du travail de l’Ontario qui ne fait que confirmer ce que je pense.

Chaque maladie a une période de latence, variant de 10 à plus de 40 ans, entre la première exposition à l’amiante et l’apparition de la maladie.

Les mécaniciens de freins d’automobiles sont reconnus comme étant particulièrement vulnérables aux maladies liées à l’amiante.

Des freins j’en ai fait un paquet et à l’époque ce n’était encore à l’arrière que des tambours. Ce qui veut dire encore plus de particules dans les nuages de poussières et tout cela sans protection. Pire encore pendant 10 mois de mon service militaire, je n’ai fait que des freins de Berliet avec 6 tambours remplis de poussières d’amiante.

En France

L’amiante est interdit depuis 1997, mais on peut en trouver dans l’automobile d’occasion jusqu’en 2001/2002. Voir la Question écrite n° 38270 de M. Gérard Larcher et la réponse du ministère de l’Industrie sur le site senat.fr.

Jamais exercé

Je me suis retrouvé dans ce métier pour ne pas perdre une année et au final, je ne l’ai jamais exercé. Une fois mon diplôme en poche j’ai cherché du travail, mais dans tous les garages qui recherchaient me disaient non. La raison, je partais faire mon service militaire dans 8 mois. J’ai donc travaillé en chambre froide (-26°) en attendant. À l’armée j’ai donc été mécanicien pendant 10 mois après les classes. Une fois rentré j’ai à nouveau cherché un emploi dans un garage, mais maintenant on me répondait que cela faisait trop longtemps que j’avais quitté l’école et que je n’avais pas exercé. J’ai abandonné et suis retourné dans les surgelés.

Merci le service militaire ! Moi qui étais déjà antimilitariste…

Galerie photos GARAC et autres

Vidéo du GARAC

Vidéo d’un berliet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut